Le 31 mars 2022

Concert HYPOGÉ à l’espace culturel de Thourotte (60).


Le 20 novembre 2021

HYPOGÉ
concert le 20 novembre 2021
Théâtre du Cloître à Bellac
https://www.lastationservice.org/Arlix-Teyssot-Gay-Vialard.html


Du 6 au 25 juillet

Avignon Off, La Manufacture (Patinoire), Programme du Groupe merci du 6 au 25 juillet (relâche les 12 et 19).


Le 19 mai 2021

Diffusion des 9 messages de Lashinda sur le grand écran du hall de l’Université Toulouse Capitole.
Dans le cadre de la résidence Algorithmes et nouveaux mondes.


Les 6,7,8 avril 2021

Pendant les journées JACES 2021 (Journées Art et Culture de l’Enseignement Supérieur), diffusion de la vidéo "Homo novo, extraits", durée 6 minutes, dans le cadre de la résidence "Algorithmes et nouveaux mondes" invité par l’Espace Culturel de l’Université Toulouse Capitole.

https://vimeo.com/529368274


Le 3 avril 2021

Texte commandé par la Cave Po’ de Toulouse pour son programme papier avril-mai-juin 2021, texte intégral ci-dessous :

CONFINEMENTS 2020-2021 DE L’HYPERMODERNITÉ
Dans le capitalisme hypermoderne les processus de marchandisation de la culture ont abouti, sont en action, leurs conséquences sont effectives, périphérisant encore un peu plus les pratiques artistiques de recherche, normalisant les dictats du signifié, du potentiel commercial et de l’offre au public que doit endosser toute proposition (produit) artistique > L’ART EST CONFINÉ DANS LE CAPITALISME. Dans le capitalisme hypermoderne, les crises sanitaires ont éclaté les non-dits sur les rôles de la culture, sur-visibilisant sa non-essentialité, révélant de surcroît la dormance d’une majorité des opérateurs artistiques (individus, collectifs, structures, institutions), leurs manques d’imaginaires, d’échanges, d’actions singulières et de ré-inventions en cette période mondiale inédite > L’ART EST GLOBALEMENT RESTÉ CONFINÉ PENDANT LA CRISE SANITAIRE. Dans le capitalisme hypermoderne chaque crise, chaque moment chaotique est une occasion pour les entreprises et les décideurs politiques d’imposer de nouveaux outils, de nouveaux services, de nouvelles architectures de surveillance, accompagnés par un storytelling déclamant un monde plus sûr, plus juste et plus responsable > LE CAPITALISME AVANCÉ EST EN SOI UN MODE DE CONFINEMENT. Dans le capitalisme hypermoderne les crises sanitaires hypervisibilisent des niveaux d’incompétence des décideurs et renforcent ainsi les énoncés des néolibéraux en quête permanente d’optimisation digitale des services de l’État et de réduction drastique des effectifs et hypervisibilisent également les énoncés des populistes, convaincus qu’ils s’y prendraient radicalement autrement > LE CAPITALISME HYPERMODERNE CONFINE TOUTES FORMES DE PROGRESSISME. Dans le capitalisme hypermoderne la circulation ininterrompue de fakenews, de vidéos virales, de messages condensés à l’imaginaire réduit crée une superstructure quasi-hermétique à la critique, à l’argumentation, à la co-évolution, à l’imaginaire > À L’HEURE DU CAPITALISME HYPERMODERNE LE FILM IDIOCRACY N’EST PLUS UNE FICTION COMIQUE MAIS UN DOCUMENTAIRE RÉALISTE. Dans le capitalisme hypermoderne l’état de crise est permanent (sanitaire, climatique, sécuritaire) et impose désormais aussi aux acteurs culturels un état de crise afin de repenser leurs offres (tout public) et leurs modèles économiques (beaucoup moins de subventions) amorçant ainsi une période de normalisation et de périphérisation des opérateurs culturels trop éloignés des désirs de symbiotisme de tous les agents économiques d’un territoire en marche > LA CRISE DE LA CULTURE QUE L’ON A PAS TROP VUE VENIR. Dans le capitalisme hypermoderne la planification, les projets et les désirs ont disparu au profit du présentisme, de la réalisation de soi, du flux tendu des contrats temporaires de travail et de la fréquence des pulsions amoureuses, les individus sont globalement fatigués, déprimés et n’évoquent que peu d’arguments sur ce qui fait société, ou sur ce qui pourrait en constituer une différente > DANS LE CAPITALISME AVANCÉ LE MANQUE D’IMAGINAIRE EST UNE MÉTHODE DE CONFINEMENT. Dans le capitalisme hypermoderne des algorithmes s’empilent et se relaient 24/7 pour prédire à chacun un rôle dans la ruche mondiale et n’ont de cesse d’activer des messages et des outils pour aiguiller les individus au plus près des prédictions effectuées > DANS LE CAPITALISME AVANCÉ LES INDIVIDUS SONT CONFINÉS DANS LEUR FUTUR. Dans le capitalisme hypermoderne certains opérateurs culturels font le choix de l’immédiatisme quittant l’audience, la visibilité, la communication et les marchés artistiques au profit de la pratique immédiate et de partage de proximité > DANS LE CAPITALISME AVANCÉ L’OPÉRATEUR CULTUREL EST AVANT TOUT UN ENTREPRENEUR. Dans le capitalisme hypermoderne la digitalisation et la modélisation de toutes les données (individuelles, collectives, naturelles, non-humaines) et les prédictions qui en sont produites par des myriades d’algorithmes sont les piliers d’une nouvelle civilisation économique (démocratie de la troisième modernité) spoilant les individus de désirs non-essentiels, substituant aux échanges contractuels la vérité des données (décontrat) > DANS LE CAPITALISME AVANCÉ LA DIGITALISATION EST UN MODE DE CONFINEMENT. Dans le capitalisme hypermoderne certains opérateurs culturels sont habitués aux crises et aux confinements, leurs pratiques et leurs modes opératoires incompatibles, en frictions, en tensions, en résistances, en précarités, en décalages avec les attentes formulées par les décideurs culturels des territoires > DANS LE CAPITALISME AVANCÉ LES OPÉRATEURS CULTURELS RENTRENT DANS LE RANG OU EN RÉSISTANCE. Dans le capitalisme hypermoderne la montée en gamme s’applique aussi désormais aux opérateurs culturels tenus d’améliorer leur offre, leur audience, leur communication, leur offre digitale, leur potentiel de séduction au risque d’être invisibilisés et non soutenus > DANS LE CAPITALISME AVANCÉ LES OPÉRATEURS CULTURELS HÉSITENT ET FLIPPENT COMME TOUT LE MONDE. Dans le capitalisme hypermoderne de la crise sanitaire mondiale la plupart des citoyens sont déboussolés, en crise et ne savent plus si c’est le monde d’avant ou d’après qui est souhaitable > DANS LE CAPITALISME TARDIF LA PLUPART DES CITOYENS PARTENT EN SUCETTE. Dans le capitalisme hypermoderne, hyperconnecté, hyperprédictif et hyperaugmenté les individus considérant les formes artistiques comme essentielles, devront, même confinés, même masqués, monter en gamme, en résistance, en autogestion, en professionnalisation, pour ne pas disparaître > DANS LE CAPITALISME DE 2020-2021 LA CRISE SANITAIRE ET SON PILOTAGE ONT CONFINÉ ENCORE UN PEU PLUS LES OPÉRATEURS CULTURELS AUDACIEUX.


Le 2 avril 2021

Texte collectif écrit lors d’un atelier, organisé par La cave Po’, Toulouse.

Comorbidités culturelles, grosse fatigue et monde d’après
Après douze mois complètement inattendus, nous révélant chaque jour des images et des situations inédites, nous sommes tous un peu paumés, ne sachant si c’est le monde d’après ou d’avant qu’il nous faut. 

On a vu le printemps éclore derrière nos fenêtres, la tête emplie de questionnements et d’inconnus : des décomptes, des pics et des plateaux, des distanciations d’un mètre, d’un mètre cinquante, de cinq mètres et soixante-treize centimètres, des masques en tissus, en strass, fait main ou en Chine, en forme de filtre à café ou qui font super peur. Des déclarations affirmées puis infirmées, des allers, des retours, des cul-de-sacs et des experts médiatico-angoissés. Reclu.e.s derrière nos écrans, on a appris, "créé du lien", on s’est retrouvé.e.s pour un apéro visio et l’anniversaire de mamie. La quarantaine a pris le nom de quatorzaine, on a applaudi les combattant.e.s, on s’est fait des coucous aux fenêtres, on est rentré.e.s en guerre.

On a vu des biches aux feux rouges, des canards sur les boulevards, on a vu le jogging devenir le sport national. On a click&collecté, fait des visioconfes interminables et pixelisées, les entreprises zombies (sous perfusion) sont apparues, tout comme les cas contact, et les cas contact des cas contacts qui ne sont pas des cas contacts, les cluster, les comorbidités, les asymptomatiques et les très obscurs motifs impérieux. Nous nous sommes mis à distance les un.e.s des autres, derrières les écrans et les gestes barrières, bercé.e.s par des statistiques morbides, des courbes sur-commentées, des modélisations algorithmiques et des masques personnalisés.

La culture d’État s’est vue confisquer ses outils, théâtres, musées, centres d’art, … Et la culture, qui était déjà en marge, en niche ou en caravane, a été évacuée, ramenée à son extrême précarité. On voit bien comment la période est propice à "écarter" certains lieux ne correspondant pas aux définitions d’une culture bien sage (par exemple ici à Toulouse le Pavillon Mazart et Mix’art Myrys et la pure éradication du Bleu Bleu). La culture est non essentielle. Mais comment rêver et s’évader avec l’"essentiel" alimentaire seul ? Comment se nourrir d’autres choses que de pâtes achetées au supermarché, seul autorisé à ouvrir ? Comment vivre dans ce long jour de télétravail qui se répète sans une fenêtre sur l’imaginaire ? Comment s’évader avec une boite de Finger et une 1664 ? Pas simple.

Au delà des lieux institutionnels, au delà des crises sanitaires, économiques, écologiques, les pratiques artistiques continuent d’exister. Ouf ! Certains nous disent (Hakim Bey et son concept d’immédiatisme) que les artistes ne doivent plus rechercher d’audience, que chacun est un "producteur" et qu’il faut quitter le marché. Pas facile pour beaucoup d’abandonner la professionnalisation, l’économie de l’art, les égos sur-dimensionnés, sa super page wikipédia. Pourtant, nous avons besoin de culture et de celles et ceux qui la font parce qu’iels nous empêchent de devenir des moutons qui font la queue à Primark. Nous avons besoin de celles et ceux qui prennent le temps de mettre en mots, en image ou en corps leur volonté de défiance envers les queues et envers la soupe insipide et insultante de la consommation de masse.

Dans ce contexte morbide et angoissant, nous déclarons une envie commune d’air et de considération. Nous voulons des espaces pour parler le monde avec celles et ceux qui n’ont pas d’espace. Nous voulons des histoires à partager avec celles et ceux qui se taisent. Nous voulons nous étonner, interroger l’autre et le monde, rire et découvrir. Nous voulons du temps pour écrire les mots qui transforment demain en mieux. Nous réclamons des oreilles dans tous les murs. Des bouches dans tous les ventres.

Nous allons désormais être bien plus vigilant.e.s sur nos partages, nos pratiques et nos envies d’art, car il semble clair que ce que nous venons de vivre ne nous rapproche pas trop de l’émancipation, de la convivialité et du partage. Nous voulons désormais reconsidérer l’économie de la culture, élargir les soutiens, décloisonner les pratiques, nous voulons de l’art partout, tout le temps, avec tou.te.s. Nous voulons des imaginaires pas des produits. Nous voulons que la culture vienne à nous, qu’elle nous saisisse au détour d’une rue, qu’elle soit un festival urbain et rural permanent où la parole puisse s’échanger en continu, et aussi qu’elle vienne chercher ceux qui la tiennent à distance ou ceux qu’elle impressionne.

Nous vous donnons rendez-vous, après la guerre, pour réinvestir nos vies.

(c) collectif d’artistes du monde d’après. Mars 2021.


Le samedi 19 septembre 2020

Concert La tête dans les nuages avec Christian Vialard à la Cave Po’, Toulouse, 19h.


Le mercredi 8 avril 2020

ANNULÉ - Mais retrouvez-nous sur FB et sur nos sites ce jour-là. "L’utopie selon la Silicon Valley", conférence lecture par Frédéric Moulin & Éric Arlix, librairie Terra Nova, Toulouse, à 19h, durée 1h.


Le jeudi 2 avril

ANNULÉ -
Lecture, scène ouverte, CDN Montpellier, invité par Félix Jousserand
https://www.13vents.fr/poesie-avril...


Le samedi 7 mars

Lecture La Tête dans les nuages suivie d’une lecture de Work Bitch par Ludovic Bernhardt.
Centre d’art Contemporain Tignous
116 rue de Paris, Montreuil (M° Robespierre)
à 17h


Le jeudi 13 février

Dans le cadre du festival "Extrême cinéma" à la cinémathèque de Toulouse, soirée rencontre lecture "Off the Grid" au Muséum de Toulouse à 18h30.


Le mercredi 12 février

Dans le cadre du festival "Extrême cinéma", à la cinémathèque de Toulouse, je présenterai les films "Land of the dead" et "IGH" à 21h.


Le mardi 11 février

Tea-Time Galerie SI, Université Capitole, Toulouse.
Rencontre, thé, lecture et discussion autour de "La tête dans les nuages" de 16 à 18h. Exposition de l’œuvre "La tête dans les nuages" du 3 février au 6 mars 2020.


Le 5 février 2020

Par le Groupe Merci :
Programme, 45 minutes
Une supérette, installation vidéo, 15 minutes.
Le Champ de Foire, Saint-André de Cubzac.



© Fabrice Roque


Le vendredi 24 janvier

Éric Arlix & Florence Jou, Invites sismiques (2) , performance 35 minutes, La Cave Poésie, Toulouse.

En compagnie d’un béluga et d’un champignon, nous observons des Invites Sismiques. Des histoires aux frontières perméables, des secousses peu perçues, des adresses en suspension, dans les bouleversements et la westernisation du monde.

Texte, mise en scène : Éric Arlix & Florence Jou Sons : Éric Arlix Durée : 40 min.


Le jeudi 23 janvier

Éric Arlix & Christian Vialard, La tête dans les nuages (3) , concert-lecture, durée 35 minutes, la Cave Poésie, Toulouse.


Le 23 janvier 2020

Par le Groupe Merci :
Programme, 45 minutes
Une supérette, installation vidéo, 15 minutes.
CIAM La Fabrique, Toulouse.



© Fabrique Roque.


Du 9 au 12 décembre 2019

Improvisation / Indétermination
Workshop Villa Arson, Nice


Les 28/29/30/11 et 1er décembre 2019

Festival BIFURCATIONS#5
Carte blanche littéraire et artistique à Éric Arlix.
Du jeudi 28 novembre au dimanche 1er décembre 2019.
Nouveau Studio Théâtre, Nantes.
https://www.facebook.com/latangentenantes/

Trois jours de lectures, concerts, rencontres, conférences, interventions, installations avec une douzaine d’invités.

Artiste associée : Florence Jou
Yves Arcaix, (comédien, metteur en scène)
Bruce Bégout (philosophe, essayiste et écrivain)
Ludovic Bernhardt (artiste, écrivain)
Patrick Bouvet (écrivain) & Éric Simonet (musicien)
Sophie Couronne (traductrice, ingée son)
Chloé Delaume (écrivaine)
Dominique Leroy (artiste sonore)
Frédéric Moulin (écrivain)
Sandra Moussempès (poète, performeuse)
Hugues Robert (libraire, critique)
Serge TeyssotGay (guitariste)
Christian Vialard (musicien, artiste)
Phyllis Yordan (écrivaine, actrice)


Les 21, 22 et 23 novembre

de 16h00 à 19h00, Éric Arlix libraire à la librairie Terra Nova, Toulouse.


Le mardi 19 novembre

Concert-lecture, La tête dans les nuages (2) , durée 35 minutes, La Cave Poésie, Toulouse.


Le 17 novembre

Concert HYPOGÉ (Éric Arlix, Serge Teyssot-Gay, Christian Vialard) le dimanche 17 novembre 2019 à 18h à Mix’art Myris à Toulouse


Le dimanche 22 septembre

Concert-lecture, La tête dans les nuages 1, Éric Arlix & Christian Vialard.
Cave poésie de Toulouse.


Le mardi 17 septembre

Rencontre-lecture à la librairie Terra Nova, Toulouse.


Du 3 au 5 juillet 2019

Par le Groupe Merci :
Programme, 45 minutes
Une supérette, installation vidéo, 15 minutes.
Festival les tombées de la nuit, Rennes.

© Fabrice Roque


Le 10 juin

Sortie du premier album du groupe HYPOGÉ
(arlix/teyssot-gay/vialard)
fichiers wav et mp3
durée 55 min.
7 euros
en prévente chez éditions JOU


Le 24 mai 2019

May 2019 - Exhibition, curating by Ludovic Bernhardt.
Sanatorium gallery, Istanbul.

The exhibition Fragments of a Hologram rose is a reference and tribute to the short novel with the same title written by William Gibson in 1977.

Cari Gonzales-Cazanova USA
Erol Eskici TR
Luz Blanco FR
Nuri Sergen Sehitoglu TR
Berkay Tuncay TR
Ludovic Bernhardt FR
Chim Pom JP
Eric Arlix FR


Le 1er mai

Le Plat avec le CCP
Atelier écriture & cuisine label LE PLAT
12 personnes
De 15h à 18h
Aux Abeilles, Saint-Nazaire


Le 30 avril

Golden Hello* Saint-Nazaire
Soirée rencontre-lecture 1h + discussions.
Maison de quartier de Méan-Penhoët  (* est le nom de la prime de bienvenue pour les très hauts managers)


Le 29 avril

LE PLAT au P9.
Dans le cadre de ma résidence d’écriture au Projet Neuf à Saint-Nazaire.


Du 5 au 6 avril 2019

"Programme" et "Une supérette" par Le Groupe Merci
Théâtre Garonne, Toulouse
Festival In Extremis


Du 1 au 2 avril 2019

"Programme" par le Groupe Merci
Théâtre de Châtillon, Châtillon.


Le 29 mars 2019

"Programme" par le Groupe Merci
L’Orange Bleue, Eaubonne.

© Fabrice Roque


Le jeudi 28 mars 2019

Lecture-rencontre autour de AGORA ZÉRO.
Librairie Charybde
129 rue de Charenton
75012 Paris
https://www.charybde.fr


Du 22 au 24 mars

Festival Sidération du 22 au 24 mars 2019 au siège du CNES à Paris.
>>> Programme

Mon texte "Ahmazad®" sera lu le samedi 23 mars à 15h par Charlotte Marquardt.


Le 22 mars 2019

"Programme" par le Groupe Merci
Espace Germinal, Scène de l’Est Valdoisien, Fosses

© Fabrice Roque


Le 21 mars 2019

Rencontre lecture à la médiathèque Étienne-Caux, Saint-Nazaire.
(Dans le cadre de ma résidence au P9).


Le 15 mars 2019

Sortie du livre AGORA ZÉRO,
co-écrit avec Frédéric Moulin,
éditions JOU


Le 22 février 2019

Je lirai un texte lors de la soirée ACHARNISTES#4 au café La Cantada II,
13 rue Moret, 75011 Paris.


Du 25 au 26 janvier 2019

"Programme" par le Groupe Merci
Théâtre Nono / Biennale internationale des arts du cirque, Marseille.


Le 12 janvier 2019

HYPOGÉ#2
Maison de la poésie de Paris.


Le 21 novembre 2018

Concert au Cube à Issy-les-Moulineaux - 20h30
HYPOGÉ : Éric Arlix / Serge Teyssot-Gay / Christian Vialard


Du 21 au 22 novembre 2018

"Programme" par le Groupe Merci
Onyx-La Carrière, Saint-Herblain


14 novembre 2018

"Programme" par le groupe Merci
ATP de l’Aude (Salle Monte Cristo, Limoux)


Le 8 novembre 2018

Les Liaisons numériques, Compagnie Rouge Virgule.

Les liaisons numériques est une plongée décalée et caustique dans l’univers des réseaux sociaux. Que vous soyez accro, résistant ou repenti, rejoignez-nous !

Une création de Valérie Surdey et Catherine Mouton. ENAC 7 avenue Edouard Belin CS 54005, 31055 Toulouse


Le 17 octobre 2018

Workshop + interventions


Le 10 juin 2018

à 17h sur le stand des éditions Presses du réel/Al Dante


Les 7 et 8 juin

"Programme"
Par le Groupe Merci
Festival Furies, Chalons-en-Champagne


Le 15 mai 2018

Les liaisons numériques
Spectacle déambulatoire
par la Compagnie Rouge Virgule

Première le 15 mai à 18h
à la médiathèque Odyssud à Blagnac.
Durée 1 heure
dont 15 minutes à partir de textes que j’ai écrit pour la compagnie. Le texte « La nouvelle série trop bien » et la chanson « T’as vu hein, t’as vu »



Le jeudi 12 avril 2018

TERREUR SAISON 1
À Ground Control, Paris, 18h30
invité par Hugues Robert de la librairie Charybde
15 minutes de radio + lecture-rencontre

Ground Control
81, rue du Charolais 75012 Paris
Métro Gare de Lyon / Reuilly-Diderot


Le jeudi 5 avril 2018


Du 7 au 23 février 2018

En résidence à Nantes invité par la maison de la poésie et par le Musée des Arts

Dimanche 18 février
Festival Atlantide au Lieu Unique
rencontre de 14h à 15h
http://www.atlantide-festival.org

Mardi 20 février
Rencontre avec des lycéens
Saint-Nazaire, lycée expérimental

Mardi 20 février
Lecture « Medley Arlix »
Centre Culturel Populaire, Saint-Nazaire

Mercredi 21 février, 19h30
Lieu Unique, concert « Golden hello le rendez-vous »
avec Serge Teyssot-Gay et Christian Vialard

Jeudi 22 février 20h30
Lecture au musée des Arts de Nantes
19h15


Fin novembre 2017

Parution du numéro 8 de la revue PLI
avec 2 extraits de "Terreur, saison 1"

http://encres.bigcartel.com/product/revue-pli-numero-8


Les 27 et 28 octobre

Festival CIRCA
« Programme »
par le Groupe Merci
avec Georges CAMPAGNAC et Eliott PINEAU ORCIER
d’après mon texte édité en 2010 par le Mac/Val


Le vendredi 20 octobre

Lecture-rencontre à la librairie Charybde, Paris,
à l’occasion de la sortie de Golden Hello aux éditions JOU.


Le 15 octobre 2017

Parution de Golden hello aux éditions JOU
www.editionsjou.net


Le 14 octobre

Lecture-rencontre GOLDEN HELLO à la librairie L’Établi, Alfortville.


Le 30 septembre 2017

Lecture de "Terreur, saison 1" à Mix’Art Myrys à Toulouse


Du 26 au 30 septembre

« Programme »
Pavillon Mazar, Toulouse
par le Groupe Merci
avec Georges CAMPAGNAC et Eliott PINEAU ORCIER
d’après mon texte édité en 2010 par le Mac/Val


Le 13 septembre 2017

Golden Hello le rendez-vous
avec Serge Teyssot-Gay et Christian Vialard
Festival City Sonic
Centre culturel de Charleroi l’Eden
Belgique


Du 7 au 17 septembre 2017

Diffusion dans le festival City Sonic
des 10 épisodes de « Mal préparés »
Un projet d’Éric Arlix et Valérie Bourquin
Charleroi, Belgique


Le 15 juin 2017

Golden Hello le rendez-vous
avec Serge Teyssot-Gay et Christian Vialard
Les Abattoirs, centre d’art contemporain, Toulouse
Concert-lecture, 1h

le jeudi 15 juin à 19h, entrée libre, 200 places.


Le 25 mars 2017

Golden Hello le rendez-vous
avec Serge Teyssot-Gay et Christian Vialard
Mains d’œuvres, Saint-Ouen
Concert-lecture, 1h

Réservation :http://www.mainsdoeuvres.org/Golden-Hello.html

http://www.ericarlix.net/golden-hello


Le 18 mars 2017

Lecture Golden Hello
Festival Privé/Public
du 9 au 18 mars 2017
CIRA (Centre International de Recherches sur l’Anarchisme)
Limoges


Le 25 février 2017

Première de Golden Hello le rendez-vous
avec Serge Teyssot-Gay et Christian Vialard
Maison de la poésie, Paris
Concert-lecture, 1h

http://www.ericarlix.net/golden-hello


Du 5 au 9 décembre

Workshop "Réel"
Beaux-Arts de Nancy


Du 22 au 26 novembre

Performance "Programme" (30 minutes) par le Groupe Merci. Représentations au Pavillon Mazart à Toulouse

Les 24 et 25 novembre lecture de Golden Hello, "Une supérette", "Une vidéo" après Programme

http://www.groupemerci.com


Les 24, 25, 26 octobre

Mini-résidence et répétitions pour Golden hello Le rendez-vous
à Mains d’œuvres à Saint-Ouen

http://www.ericarlix.net/golden-hello

http://www.mainsdoeuvres.org



Du 16 au 17 avril 2016

PROGRAMME
Groupe SansDIsocntinu / Nicolas Lespagnol-Rizzi
festival EXIT
Installation sonore pour écoute collective

SA 16 DI 17 AVRIL 14:00, 15:00, 16:00
Tarifs : 5 euros / Passeport EXIT 50€ (tous les specacles du festival] / pass soirée de 16 à 24€ / 1 seul spectacle de 10 à 20€

Le projet est né de l’envie d’interpréter Programme d’Éric Arlix par le média sonore, pour développer une perception mentale, sensorielle et intime du texte et de l’imaginaire qu’il provoque. Alignés et dos-à-dos, munis d’un casque audio stéréo, 36 spectateurs-auditeurs prennent place, les yeux fermés, pour partager 30 minutes d’une expérience sonore et visuelle intime.
Programme est un dispositif dans lequel le spectateur-auditeur est confronté à une série d’épreuves et de situations. Il évolue d’un univers à l’autre, tantôt sur un jet-ski, tantôt montant un grand escalier en marbre ...
Se retrouvant devant une porte, infranchissable. Et hop, il se retrouve de l’autre côté.
La « déambulation mentale » se place au seul endroit de l’imaginaire que crée le dispositif, à la croisée de l’intime et du collectif.

Concept, design sonore et musical : Nicolas Lespagnol-Rizzi
Texte : Éric Arlix
Voix : Pierre Germain
Lumières : Pascale Bongiovanni
Production : Groupe Sansdiscontinu
Coréalisation : Théâtre Les Ateliers, Lyon
Soutiens : Sébastien Lepotvin, Fanny Bordier, Loran Chourrau, Muriel Laborde, Erik Damiano
photos : Erik Damiano, lepetitcowboy.com


Du 4 au 14 avril 2016

GOLDEN HELLO
Lectures et mini-résidence, Shanghaï, Chine
4 - 14 avril 2016

Bazaar Compatible Program (#117)
Installation et lecture de Golden Hello

Maison d’enfance de J.G.Ballard
Lecture de The Thousand Dreams of Stellavista
(nouvelle de J.G.Ballard dans l’ouvrage Vermillon Sands)
Lecture de Golden Hello

Le programme compatible bazar :
Au delà du White Cube et de la quête d’autonomie et de spécificité qui ont caractérisé l’histoire de l’art moderne et contemporain, les pratiques les plus récentes de l’art mettent en oeuvre des stratégies d’infiltration, d’immersion et de cryptage. La compatibilité est devenue le premier critère de l’esthétique des formes téléchargeables.
Ce programme a pour objet d’explorer les nouveaux formats compatibles développés aujourd’hui par les artistes au sein d’une culture mondialisée en réseau. Il se déroule pendant un an dans le box d’un bazar à Shanghai à l’initiative de XiYiTang (programme de recherche post-diplôme "création et mondialisation") et avec le soutien de DeYi Culture Consultants.

http://w1d3cl183.1mm3d1at3.org/


Du 26 au 29 octobre 2015

"Le Stage"
Coaching textuel

ENSA de Nancy


26 septembre 2015

Lecture de "Terreur, saison 1"
Festival Relectures, Khiasma, Les Lilas

http://www.khiasma.net/rdv/terreur-saison-1/


Le 13 avril 2015

Texte collectif (8 auteurs) dans la revue TINA n°9

http://editions-ere.net/catalogue/litterature/tina-9-autocentre-e-s


Le 23 février

Lecture de Deux camps


Le 3 février

Intervention Université de Poitiers, Festival Littératures